Accessibilité - Cecof cecof.asso.fr Skip to content

Le CECOF s’est engagé dans une démarche qualitative d’accueil en formation des jeunes en situation de handicap. C’est d’ailleurs la raison de notre adhésion à la charte H+ Formation. En effet, cette dernière nous permet de progresser sur la prise en compte du handicap au sein de notre organisme pour faciliter et développer l’insertion de ces jeunes.

Avec l’entrée dans la démarche H+ Formation , le CECOF s’est engagé dans une politique qualitative d’accueil des jeunes en situation de handicap. Tous nos locaux sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Nous proposons à chaque personne un accompagnement adapté à sa situation et à son handicap. 

PART6595

Notre offre se décline en 5 actions ciblées en direction des entreprises et des familles :

Informer et sensibiliser les jeunes et leurs familles sur les démarches de reconnaissance du handicap auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

Evaluer la candidature des jeunes

Aider à la recherche d’entreprise

Conseiller et accompagner l’entreprise dans sa démarche de recrutement, voire dans son adaptation au poste de travail

Mettre en place les adaptations du parcours tout au long de la formation

Contexte

La politique de formation des personnes en situation de handicap s’inscrit dans le cadre de la loi handicap du 11 février 2005 et dans celui de la loi formation du 5 mars 2014.

L’objectif est de favoriser l’accueil des personnes situation de handicap dans notre établissement, mais aussi de faciliter l’accès à la formation et de sécuriser les parcours en vue d’une insertion professionnelle pérenne.

De par le principe de non-discrimination inscrit dans la constitution, les candidats bénéficiaires de la Loi du 11 février 2005 doivent bénéficier des mêmes conditions d’entrées (prérequis, statut…) et de traitement que les autres personnes en formation. Toutefois, ce principe ne suffisant pas toujours à garantir une réalisation satisfaisante des parcours, des aides spécifiques peuvent au cas par cas être proposées aux bénéficiaires en situation de formation afin de compenser les difficultés liées au handicap et de rétablir ainsi l’égalité des droits et des chances dans la réussite du parcours vers l’insertion professionnelle.

Définition du handicap et typologies

Dans son article 2, la loi du 11 février 2005 nous propose la définition du handicap suivante :

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant.»

Différentes typologies de handicap existent : 

  • Handicap mental (déficience intellectuelle
  • Handicap auditif
  •  Handicap visuel
  •  Handicap moteur
  • Autisme et troubles envahissants du développement
  • Handicap psychique
  • Traumatismes crâniens
  • Maladies dégénératives
  • Troubles dys
  • Poly/plurihandicap

L'engagement du CECOF

Accueillir au sein de ses murs et de ses formations le public éligible à ce type de formations, sans discriminations.

Mettre en place, en fonction des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap pouvant être pris en compte, toutes les adaptations pédagogiques, matérielles et organisationnelles, nécessaires à la prise en compte du handicap. Faire intervenir des structures spécialisées dans le champ du handicap pour faciliter la prise en compte des besoins particuliers durant le cursus si nécessaire.

2 référents handicap se forment régulièrement, effectuent une veille sur champ du handicap informent et sensibilisent les équipes pédagogiques sur le sujet. Ils orientent les apprenants vers des organismes compétents pouvant accompagner et sécuriser le parcours. Ils restent à la disposition des employeurs pour les accompagner en complément de la chambre des métiers.

Anticiper les aménagements / les compensations

Anticiper les aménagements et compensations à mettre en œuvre permettra de sécuriser le parcours de formation.

Les 4 grands types d’adaptations pédagogiques pouvant être mis en place (étudiées au cas par cas) sont les suivants : 

  1. Les rythmes :
    • Rythme sur la journée, la semaine, la totalité de la formation, dans la mesure du possible
    • Besoin de pauses (autorisations de sortir d’un cours pour s’isoler, se canaliser et se reconcentrer)
  2. Contenus, supports, méthodologie et outils :
    •  Accessibilité des supports (format A3, taille de police plus grande, cours sur clefs USB, autorisation d’utiliser son ordinateur pour la prise de notes)
    • Choix des méthodes adaptées aux capacités des stagiaires
  3. Evaluation durant le cursus :
    • Accessibilité des supports d’évaluation (taille de police, sujets en A3,…)
    • Adaptation du nombre d’exercices / de questions
  4. Environnement matériel et social :
    • Accessibilité des locaux (à l’externe et dans les locaux)
    • Matériel adapté dans la mesure du possible
    • Equipe/groupe sensibilisés au handicap

Processus de conditions d'accès des personnes en situation de handicap dès l'inscription

  • Prise de contact (Journées portes ouvertes, demande de rendez-vous en vue de la rentrée, mail…)
  • Entretien avec les référents handicap qui facilite l’accès à la formation. Ils s’appuient sur une grille d’évaluation des besoins des apprenants en situation de handicap
  • Si besoin, tests de positionnement et d’évaluation des acquis avant l’entrée en formation : faire le point sur les éventuels besoins d’aménagements spécifiques pour réaliser cette formation.
  • Si besoin : mise en relation avec les organismes susceptibles d’accompagner les personnes en situation de handicap : Agefiph, Cap Emploi, MDPHSi besoin, mise en place d’une Adaptation pédagogique : aménagements de supports, aide dans les demandes de matériel spécifique auprès de la MDPH, soutien scolaire visant à compenser les conséquences du handicap

Assurer le suivi renforcé du stagiaire tout au long de la formation

La mise en en place d’un suivi renforcé du stagiaire handicapé au cours de formation permettra de :

  • Anticiper d’éventuelles difficultés de suivi de la formation
  • Éviter toute rupture de formation
  • Assurer le bon déroulement et les ajustements éventuels des aménagements ou moyen de compensation mis en place

Contacts au CECOF

 

Nos référentes sont à votre disposition pour convenir d’un rendez-vous et d’un accompagnement individualisé : 

Myriam BERGERET : 04.74.38.40.22 / mbergeret@cecof.asso.fr

Céline BRETEZ-LEBOURG : 04.74.38.93.32 / cbretez@cecof.asso.fr

Le Réseau de professionnels

La Région

La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle consolide le rôle des Régions en matière de formation et d’orientation professionnelle. Elle réaffirme le rôle des Régions chargées « dans le cadre du service public régional de la formation professionnelle […] de l’accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes situation de handicap ». 

Dans ce cadre, la Région en matière de handicap définit et met en œuvre un programme régional d’accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes situation de handicap, en concertation avec l’Etat, le service public de l’emploi, l’Agefiph, le FIPHFP, les organisations syndicales et les associations représentatives des personnes situation de handicap.

L’Agefiph

Créée par la loi de 1987 et confortée dans son rôle par la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, l’Agefiph a pour mission de favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi de personnes situation de handicap dans les entreprises privées et en milieu ordinaire de travail.

Au service de cette mission, l’Agefiph collecte et gère les contributions des entreprises soumises à l’obligation d’emploi de 6%.

Elle propose une offre d’interventions composée de services, de prestations et d’aides destinés :

  • Aux personnes en situation de handicap bénéficiaires de l’obligation d’emploi (titulaires d’une RQTH, d’une pension d’invalidité, quelle que soit sa catégorie, d’un taux d’IPP supérieur ou égal à 10 %, d’une carte d’invalidité ou d’une allocation adulte handicapé ou ayant déposé un dossier a la MDPH).
  • Aux entreprises privées, quel que soit leur taille (financée par les contributions des entreprises de 20 salariés et plus soumises à l’obligation d’emploi, l’offre d’interventions est mobilisable pour toutes les entreprises privées sans condition de taille).

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA)

Le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat Auvergne-Rhône-Alpes s’engage à faciliter l’accès à l’apprentissage aux personnes en situation de handicap

Que vous soyez un chef d’entreprise artisanale qui souhaite recruter un apprenti en situation de handicap ou un jeune en situation de handicap intéressé par une formation en apprentissage, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, en partenariat avec l’Agefiph, vous informent et vous accompagnent dans votre projet.

Cap Emploi

Dans leur forme actuelle, les Organismes de Placement Spécialisé (OPS) ont été mis en place depuis le 1er janvier 2018, sous l’appellation Cap emploi.

Leur objectif est de sécuriser les parcours des personnes situation de handicap les plus fragiles (dont le handicap constitue le frein principal à l’emploi) et favoriser les transitions professionnelles.

Ils accompagnent les demandeurs d’emploi en situation de handicap (dont le handicap constitue le frein principal d’accès à l’emploi), dans le cadre d’une co-traitance avec France Travail, ainsi que les personnes situation de handicap en emploi (lorsque le handicap constitue le frein principal au maintien dans l’emploi ou à l’évolution professionnelle).

France Travail et Missions Locales Jeunes

France Travail et les Missions Locales Jeunes concourent également à l’accompagnement des personnes en situation de handicap vers l’emploi.

France Travail accompagne l’ensemble des demandeurs d’emploi. Les demandeurs d’emploi en situation de handicap doivent tous s’inscrire à France Travail. C’est ensuite, France Travail qui affecte le suivi de certains demandeurs d’emploi en situation de handicap à Cap emploi (selon des critères définis au niveau national et local).

Les missions locales jeunes accompagnent les jeunes de moins de 26 ans, sortis du milieu scolaire. Des jeunes demandeurs d’emploi en situation de handicap peuvent faire partie du public suivi par les missions locale jeunes.

Côté entreprises ...

Tout employeur recrutant un apprenti handicapé (RQTH) peut solliciter la mesure Agefiph intitulée l’« Aide à l’accueil, à l’intégration et à l’évolution professionnelle des personnes handicapées ». Cette aide a pour objectif d’accompagner la prise de fonction et l’évolution professionnelle de la personne handicapée dans l’entreprise.

Partenaires

Nous tenons à votre disposition une liste des organismes pouvant accompagner le parcours d’une personne handicapée : 

Liens utiles

Il est encore temps de rejoindre le CECOF à la rentrée 2024 !

 Pré-inscrivez-vous pour intégrer plus facilement le CECOF à la rentrée 2024, même si vous n'avez pas trouvé d'employeur.